<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=32847&amp;fmt=gif">

86% des décideurs RH et SIRH accordent une forte importance à l'amélioration de l'engagement des collaborateurs d'ici 2020 (source Markess). Loin d'être anecdotique, cela répond à de véritables enjeux business et compétitifs des entreprises et est intrinsèquement lié aux différentes étapes de l'expérience collaborateur : recrutement et on-boarding de nouveaux talents, rétention, formation... Les équipes RH doivent s'interroger sur leurs propres compétences. Nous avons réuni les résultats de plusieurs études pour vous donner des pistes de démarrage. 

L'onboarding : un moment-clé pour prévenir le turn-over


Le chiffre-clé : 65% des nouveaux employés consultent à nouveau les offres d’emploi dans les 91 jours suivant leur embauche 

Aïe. Le constat est difficile pour les managers et les services RH, enthousiastes à l'idée d'accueillir leur nouvelle recrue. Selon Stéphanie Carbonnell, DRH Groupe de BTP Consultants, 65% des entreprises n'ont pas de processus d'onboarding défini. Et l’intégration est une condition sine qua non de réussite lorsque l’on sait qu’en France un quart des nouveaux arrivants quittent leur poste durant la première semaine. Si l’on venait à en douter, il suffit de se poser la question suivante : "quand le candidat rentrera chez lui après sa première journée de travail, que va-t-il dire à ses amis, compagnon ou compagne à propos de son nouveau travail ?"

Ainsi, dans le cadre d’une recherche d’emploi, deux types d’activités peuvent mettre en relation un employeur et un employé : la consultation des offres en ligne ainsi que les interactions et le networking avec les amis,
la famille ou les contacts professionnels. Surprise : même lorsque la recherche aboutit, la recherche d’emploi ne s’achève jamais vraiment. Un grand nombre de candidats s’abonnent à des alertes qui leur proposent directement les dernières offres  - pour vérifier si l'herbe est plus verte ailleurs (Source : Ce qui incite les candidats à cliquer. Indeed / Decipher / FocusVision, Janvier 2019). 

Comment sécuriser les embauches sur le long terme et optimiser l'accueil des nouvelles recrues ? Les outils digitaux ont permis de simplifier à l'extrême les processus RH : les documents peuvent être signés en ligne par les salariés avant leur arrivée physique dans l’entreprise, les documents sont stockés dans des dossiers salariés centralisés. Ces processus digitalisés sont un véritable gain de temps et assurent une meilleure performance à la fois aux collaborateurs mais aussi aux équipes RH.

“Chez PeopleDoc, depuis qu’on a digitalisé notre onboarding, les RH nous ont proposé une semaine d’onboarding physique. On est passé d’un onboarding administratif à un onboarding dans les locaux durant lequel tous les nouveaux salariés de PeopleDoc passent une semaine à Paris ensemble, quel que soit leur métier. Cela leur permet de rencontrer les managers, des collègues d’autres services et de se familiariser avec tous les métiers de l’entreprise”, Philippe Raynaud, Country Manager France et Benelux. 

 

Repenser l'espace de travail pour soigner l'absentéisme ?

Les chiffres clés : seuls 22% des actifs estiment que leur espace de travail est très bien adapté à leurs besoins. Et 47% des travailleurs dans des entreprises de plus de 1000 collaborateurs estiment que leur entreprise ne se soucie pas de leur bien-être. 

Conséquence de l’insatisfaction au travail : un risque accru d’absentéisme, avec des conséquences lourdes pour le fonctionnement et la croissance de l'entreprise. Les travailleurs satisfaits de leurs conditions de travail sont 32% à ressentir le besoin de s'arrêter alors qu'ils ne sont pas malades. Et les chiffres montent très vite quand les travailleurs ne sont pas satisfaits (jusqu'à 54 % !). À noter, certaines populations sont touchées plus que d'autres : dans le secteur des transports à 44%, les cadres intermédiaires à 43% et les Millenials à 43%. La faute à des conditions de travail insatisfaisantes ? On observe en parrallèle un intérêt croissant pour le modèle Clean Desk ou « sans bureau fixe »  avec un fort essor en région parisienne et dans le secteur des services (Source Observatoire Actineo 2019 - Actineo / Sociovision). Le télétravail convertit quant à lui de plus en plus de salariés et implique une transformation du quotidien. Pablo Seminario, Manager d'une équipe à distance explique : 

Dans l’équipe, on s’est fixé des rituels en ligne : tous les jours on fait un stand-up le matin (même si on n’est pas debout …) où l’on se dit ce qu’on doit faire dans la journée, si on a besoin d’informations, si on a rencontré des points bloquants, etc. Toutes les semaines, on a également un Kick-off en début de semaine, pendant lequel on récapitule toutes les tâches que l’on doit faire et un autre en fin de semaine où cette fois-ci on fait une rétrospective de la semaine passée. En plus de ça, je fais un one-to-one une fois par mois avec chaque personne de mon équipe via les outils comme Zoom ou Hangout. Ca n’empêche pas que l’on se parle entre nous au quotidien surtout sur Slack via un “channel” dédié. 

 

L'engagement des collaborateurs en berne : à qui la faute ?

Les chiffres clés : selon MARKESS, en 2017 seulement 12% des décideurs RH interrogés jugeaient leurs collaborateurs fortement engagés vis-à-vis de leur entreprise. Pour plus de 4 décideurs sur 10, l'amélioration de engagement des collaborateurs passe par le développement de l’expérience collaborateur.

Longtemps perçue comme une fonction support, la DRH se transforme en partenaire stratégique pour l’entreprise. Aujourd’hui, elle cherche à se positionner comme un véritable fournisseur de services à valeur ajoutée pour les collaborateurs et les managers et le digital est indéniablement un moyen pour y parvenir. Ainsi, au cours des dix dernières années, les RH déploient des portails d’entreprises pour dématérialiser des démarches et processus : pose de congés, RTT, gestion des notes de frais, accès aux catalogues de formation, offre d’emploi, contrats de travail, etc.

Outre ces portails de services RH, l’entreprise a développé des outils collaboratifs et donner accès à distance aux applicatifs métiers. Ainsi, 68% des entreprises interrogées en 2016 proposaient la dématérialisation de documents RH, 41% la signature électronique des documents types contrat de travail ou avenant et 34% des coffres-forts numériques. Mais au-delà de la digitalisation, les DRH doivent aussi se préoccuper de la qualité de vie au travail. Pour les millennials, atmosphère et environnement de travail, et équilibre entre vie professionnelle/vie personnelle sont des critères déterminants dans le choix d’un employeur.

PwC a mis en place, il y a 18 mois, un portail pour ses collaborateurs qui vise à répondre aux questions que peuvent se poser les collaborateurs sur l'administration des ressources humaines. Ils peuvent y retrouver des informations sur les grossesses, les mariages, les différents types de congés en fonction du statut. La plateforme permet aussi de rentrer en interaction avec les équipes Human Capital, pour adresser un certain nombre de demandes comme pour des demandes d'attestations.

 

Salaire ou quête de sens ? Le blues des cols blancs

Le chiffre clé : 57 % des cadres se disent prêts à quitter le salariat pour d’autres formes d’emploi

Selon l'APEC, les cadres témoignent d’un attachement relatif à l’égard du salariat : pour les cadres, le salariat évoque la promesse d’un revenu régulier, et la stabilité financière qu’ils peuvent y trouver est importante pour eux. Pour autant, les cadres ont des attentes très fortes quant à leur vie professionnelle. Faire un métier qui a du sens, se sentir utile dans le cadre de son travail, développer ses compétences pour progresser, accomplir correctement ses missions sont des priorités affirmées par les cadres. 

Dans l’absolu, une majorité de cadres pourraient se projeter dans l’une ou l’autre de ces formes d’emploi :
 - 16 % des cadres seraient prêts à s’engager avec certitude dans une forme d’emploi alternative au salariat dans les trois prochaines années et 40 % le seraient probablement
- C’est principalement une rupture de parcours qui constitue l’élément déclencheur d'une envie d'ailleurs
- Les cadres considèrent aussi pouvoir y recourir en complément de leur activité salariée, trouvant là un moyen de concilier autonomie dans le travail et sécurité de revenus.

Cette recherche de conciliation entre quête de sens et sécurisation des revenus touche toute les générations. Pour les jeunes de 15-24 ans, les éléments déterminants de bien-être au travail sont d'abord la rémunération suivie de la convivialité au sein de l’entreprise et des échanges avec les collègues. L’intérêt pour le poste arrive en troisième position des motivations pour aller travailler. (Source : Mazars et OpinionWay - Etude Future of Work, 2019) . Ce que l'on en déduit, c'est que la DRH doit être “employee-centric” et s’inspirer des stratégies clients digitales pour reconnecter le salarié à son entreprise. L'enjeu ? Dégager du temps consacré aux tâches transactionnelles et recentrer l'activité RH sur l'accompagnement des talents.  

Quels enseignements peut-on tirer de ces études ? Le premier, c'est que pour résoudre le problème de l'engagement des collaborateurs, il faut repenser toutes les étapes du parcours collaborateur en se mettant à la place d'un salarié. Comment est vécu le processus d'embauche ? Une demande de congés spéciaux ? La réception de son bulletin de paie ou la signature d'un avenant ? Le second, c'est que les outils digitaux constituent un allié de taille pour concilier efficacité opérationnelle, conformité réglementaire et facilité d'utilisation. Les plateformes se développent aujourd'hui pour offrir une navigation semblable à ce que l'on peut retrouver sur des sites de e-commerce et laisser aux RH le temps de se consacrer à l'accompagnement et la formation des talents. 

 

Pour la 3ème année consécutive, nous avons collaboré avec le cabinet d'études Markess pour comprendre quels étaient les enjeux RH en 2019 : conformité, innovation, expérience collaborateur. 

The Digital Road - 3ème édition

 
 
 
bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
Capture d’écran 2019-02-26 à 17.18.00
Téléchargez NOTRE EBOOK - LA DIGTIALISATION RH EN 2019

Avec ce document, vous saurez :

  • comment assurer la continuité de l'offre de services face aux évolutions réglementaires (RGPD, PAS, Loi Travail)

  • la gestion des données RH - retour d'expérience de l'équipe RH d'Atos

  • comment font les équipes RH pour améliorer l'expérience collaborateur ;

  • des télétravailleurs aux freelancers, comment assurer la transformation de la relation salarié !

The Digital Road - 3ème édition

Laisser un commentaire

mooc-formation-ligne-ressources-humaines
demo_peopledoc.gif