<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=32847&amp;fmt=gif">

Quels sont les enseignements du 3e Baromètre national de l'expérience collaborateur vue par les acteurs RH ? Kenza El Khomri, Directrice des services chez PeopleDoc et Thomas Chardin, dirigeant-fondateur de Parlons RH font le point. Si le concept est de plus en plus déployé au sein des organisations, son traitement est jugé encore trop superficiel. Explications.

Webinar-People-Doc-Parlons-RH-Expérience-collaborateur

L’expérience collaborateur : l’histoire d’une envolée

Même si le concept fait couler beaucoup d’encre depuis une dizaine d’années, l’expérience collaborateur (EX) n’a rien de nouveau. Et pour cause, les collaborateurs ont toujours éprouvé un ensemble d’émotions et de perceptions tout au long de leur parcours dans l’entreprise. C’est la corrélation entre EX réussie et augmentation des performances globales qui a poussé la sphère RH à s’emparer du sujet. Mais avec beaucoup de précaution.

En effet, 35 % des entreprises affirment avoir déployé ou initialisé une démarche en la matière, révèle la 3e édition du baromètre national de l’expérience collaborateur vue par les acteurs RH réalisée par Parlons RH en partenariat avec PeopleDoc. Si ce chiffre paraît faible au regard des bénéfices de l’EX (hausse de l’engagement, baisse du turnover, amélioration de la marque employeur, meilleure rétention des talents…), il se révèle pourtant en forte progression. Dix points de plus en à peine un an !

Pour décortiquer le phénomène, Thomas Chardin, dirigeant-fondateur de Parlons RH, était l’invité de notre webinar animé par Kenza El Khomri, Directrice des services Western Europe chez PeopleDoc. Ensemble, ils sont revenus sur les résultats phare du baromètre et ont répondu aux questions de l’audience. Quels sont les principaux enseignements à tirer de ces échanges ?

Baromètre de l’expérience collaborateur : les « in »

Lors des premières éditions du baromètre national de l’expérience collaborateur vue par les acteurs RH, les répondants semblaient emplis de bonnes intentions. Deux ans de suite, 10 % du panel affirmaient qu’ils allaient initier une démarche d’EX dans l’année. Pour autant, la part des entreprises ayant réellement franchi le pas stagnait à 25 %.

L’expérience collaborateur n’était-elle qu’un buzzword, une simple expression à la mode ? Visiblement pas. Avec 35 % des entreprises désormais concernées, l’EX s’inscrit comme une tendance de fond. « Après l’inertie, c’est le passage à l’acte », résume Thomas Chardin. Il souligne aussi que le concept reste émergent puisque 87 % des organisations se sont lancées il y a moins de trois ans.

Si les grandes organisations ont déclenché le mouvement, caracolant en tête des structures les plus mâtures en matière d’EX, l’expert retient surtout que les entreprises de taille intermédiaire (ETI) opèrent un rattrapage substantiel. 38 % d’entre elles ont déployé ou initialisé une démarche d’EX (contre une sur cinq en 2019), à égalité avec les organisations de 1 000 salariés et plus.

EX : quand la fonction RH manque de temps… mais pas d’argent

Le baromètre pointe tout de même quelques irritants. Parmi les organisations pratiquant l’expérience collaborateur, Thomas Chardin regrette par exemple que près de 40 % des DRH n’ont pas été en charge du projet. « C’est un sujet RH qui concourt à la performance globale et permet aux DRH de se repositionner », s’exclame-t-il. Ont-ils raté l’occasion d’être enfin perçus comme un centre de profit et non plus un centre de coût ? Les professionnels RH qui n’ont pas encore mis en place l’EX – les « non-pratiquants » – ont donc un double défi à relever : celui de convaincre de leur légitimité à piloter l’EX et celui de convaincre la direction de leur en donner l’opportunité.

Car le principal frein à la mise en place d’une telle démarche n’est pas le manque de moyens, mais bien le manque d’impulsion de la direction pour 51 % des non-pratiquants.

Kenza El Khomri abonde. La Directrice des services Western Europe chez PeopleDoc rappelle que « les DRH manquent de temps, mais pas d’argent ». Deux-tiers d’entre eux estiment que leurs horaires explosent, qu’ils sont trop mobilisés par des tâches administratives et qu’ils ont du mal à valoriser l’apport des RH à la stratégie (Baromètre "Radioscopie des DRH" Cegos, 2019). « Les tâches administratives récurrentes transactionnelles occupent 41 % du temps de la fonction RH », lâche-t-elle. Et d’ajouter qu’aujourd’hui, il est possible de gagner du temps en responsabilisant les collaborateurs avec des solutions de self-service sans mettre en péril la qualité du service RH, mais au contraire, tout en améliorant le taux de satisfaction.

Thomas Chardin pointe également du doigt le traitement encore trop superficiel de l’EX. Selon lui, les sujets récurrents dans la vie d’une entreprise, comme la formation, l’évaluation de la performance ou encore la paie et l’administration du personnel, ne sont pas suffisamment considérés par les professionnels RH comme des activités relevant en priorité de l’expérience collaborateur, contrairement à l’onboarding et le recrutement.

Kenza El Khomri pondère et reprécise les enjeux liés à la réussite de l’intégration d’un nouveau collaborateur :

  • un recrutement raté coûte entre 20 et 200 K€ à l’entreprise ;
  • deux tiers des nouveaux collaborateurs consultent à nouveau les offres d’emploi au cours du premier trimestre suivant leur embauche ;
  • un tiers des CDI sont rompus au cours de la première année.

 « L’onboarding est la démarche administrative le plus facile à processer et dont le ROI est le plus facilement démontrable auprès d’un décideur », déclare-t-elle. Cause ou conséquence, elle constate également que les entreprises qui pratiquent l’EX sont aussi les mieux dotées en outils digitaux. A bon entendeur…

 

L'expérience collaborateur est un sujet stratégique pour trois quarts des DRH. Découvrez les retours d'expérience de PwC, Natixis, Transavia ou encore Unilever au cours de ce webinar animé par Kenza El Khomri.

Visionner le replay

 

bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
Capture d’écran 2019-02-26 à 17.18.00
Téléchargez NOTRE EBOOK - LA DIGTIALISATION RH EN 2019

Avec ce document, vous saurez :

  • comment assurer la continuité de l'offre de services face aux évolutions réglementaires (RGPD, PAS, Loi Travail)

  • la gestion des données RH - retour d'expérience de l'équipe RH d'Atos

  • comment font les équipes RH pour améliorer l'expérience collaborateur ;

  • des télétravailleurs aux freelancers, comment assurer la transformation de la relation salarié !

The Digital Road : 3ème édition

Laisser un commentaire

mooc-formation-ligne-ressources-humaines
demo_peopledoc.gif