Les attentes concernant ce que les professionnels RH peuvent - et doivent - faire pour soutenir les entreprises en 2021 ont fortement augmenté. Il n'est donc pas surprenant que les aptitudes et les compétences dont les professionnels RH ont besoin pour réaliser des gains de productivité permanents pour leur organisation soient passées au crible. Focus sur trois compétences à acquérir et/ ou à développer !

#1- Un état d'esprit orienté "changement", une compétence clé

📖 Voir Glossaire : Conduite du changement RH

Pour les RH, le développement des compétences est avant tout un état d’esprit. La conduite du changement est aujourd’hui indispensable à l’excellence organisationnelle. Il ne suffit plus de s'adapter, mais bien d'avoir une vision sur le long terme : voir les changements venir, les anticiper et faire preuve de proactivité.

Dans certaines entreprises, le sentiment d’urgence engendré par la pandémie a au moins permis de faire converger les stratégies RH et celles de l’entreprise. Selon une enquête du Top Employers Institute, la transformation culturelle et organisationnelle serait désormais la priorité : les bonnes pratiques en matière de conduite du changement doivent être étendues à toutes les entreprises, pour qu’elles deviennent la règle et non plus l’exception.

Selon l’ebook Booster la productivité en 2021 : de la réactivité à la réinvention, cet état d’esprit ne libère pas pour autant les RH de leur double casquette : pour favoriser la productivité, elles doivent transformer la stratégie et concevoir des méthodes de travail plus agiles, et des processus plus efficaces.

Lire aussi : Les 7 stratégies de la conduite du changement organisationnel RH

 

#2 - Une stratégie centrée sur l'humain et l'agilité

Cette ouverture au changement donne aux professionnels RH les moyens de booster la productivité par le biais de l’expérience collaborateur. De ce point de vue, productivité et conduite de l’agilité sont donc étroitement liées. Les professionnels RH ont ainsi plus de libertés pour élaborer des stratégies d’attractivité, de développement, de rétention des talents, de gestion de la performance, de planification de la relève et d’évolution des carrières, avec l’agilité comme objectif clé.

Ce que 2020 nous a appris en revanche, c’est que le changement ne peut être efficace sans une approche aussi humaine qu’agile, ni sans la satisfaction des besoins de base de la pyramide de Maslow. Prenons l’exemple de la santé et de la sécurité des employés : encore considérées comme acquis il y a peu, ces problématiques sont maintenant au cœur des priorités et passent désormais par le bien-être et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Lire aussi : RH, vie professionnelle et vie personnelle : recueil des enseignements tirés au cours de 2020 (plus de 60 témoignages de professionnels RH à travers le monde)

Si le bien-être et la santé mentale figuraient déjà en tête de liste des préoccupations avant la pandémie, les choses se sont accélérées depuis 2020 : selon le Top Employers Institute, de plus en plus de dirigeants et managers s'engagent pour le bien-être au travail, encouragent l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et considèrent les temps de loisirs comme des leviers de productivité.

La grande majorité des travailleurs s'étant vu imposer le télétravail, la question du bien-être s'est naturellement retrouvée sous les projecteurs. Si un retour en présentiel est à prévoir, il ne se fera pas à 100 % pour tout le monde : avec l’émergence de modèles hybrides et l’augmentation du nombre de travailleurs sous-traitants ou freelances, les professionnels RH doivent plus que jamais développer les compétences stratégiques nécessaires pour détourner les managers et les chefs d’entreprise des systèmes de « command and control », au profit de modèles de management plus souples. C’est la condition sine qua non d’une approche véritablement stratégique en matière d’agilité et de productivité.

Avec l’avènement du télétravail et la place grandissante accordée au bien-être, les programmes de reconnaissance par les pairs ont gagné en popularité ces dernières années. Avant, les dirigeants et managers avaient pour habitude de ne montrer leur appréciation qu’à des moments clés de l’année. Mais la pandémie a exacerbé ce besoin de reconnaissance, car lorsque les managers ne sont pas physiquement présents, le risque que le travail des collaborateurs passe inaperçu ou ne soit pas reconnu à sa juste valeur est plus important.

 

#3 - Les nouvelles technologies et l'analyse de données au service de la productivité


Outre l’état d’esprit des équipes et les compétences stratégiques, l’efficacité passe également par l’amélioration des compétences transactionnelles. La technologie est désormais omniprésente dans le monde du travail. Les RH doivent donc développer de nouvelles compétences pour répondre aux besoins des collaborateurs et mettre en place des processus adaptés, via des plateformes technologiques intégrées, intuitives et faciles à utiliser.

Les équipes RH doivent comprendre que l’amélioration des services va de pair avec l’individualisation des besoins et des désirs de chaque collaborateur si elles souhaitent obtenir des données plus pertinentes. L’amélioration des performances passe également par l’analytique, dans l'optique d'améliorer encore davantage les performances de l'entreprise.

Pour y parvenir, les RH devront s’approprier les technologies, savoir les utiliser et les présenter. La technologie RH faisait autrefois partie d’un projet plus vaste, généralement piloté par le département informatique. Aujourd’hui, les choses ont changé et, si elles veulent gagner en efficacité, les équipes RH n’ont d’autre choix que de reprendre les commandes et d’élargir leur cercle de collaboration au sein de l’entreprise.

Les responsables RH prennent peu à peu conscience du potentiel et des difficultés liées à l’élargissement de leur sphère d’influence. Si la crise sanitaire a relevé le niveau d’exigence, le moment est venu d’en tirer les bénéfices et de les inscrire dans le temps. Pour ce faire, les RH doivent tirer parti de leur aptitude au changement, remettre l’humain au cœur de la productivité, et miser sur la technologie digitale et les données.

Ces nouvelles compétences donneront aux RH les moyens de passer d'un état d'esprit transactionnel à une réalité transformationnelle. Avec les compétences, les technologies et les processus adéquats, les RH ont aujourd’hui une opportunité unique, celle de concevoir un nouveau modèle de productivité, et de se forger par la même occasion une nouvelle réputation.

 

La fonction RH est la mieux à même de piloter la transformation des organisations et d'impacter la productivité. Découvrez notre livre blanc "Booster la productivité RH en 2021".

JE DÉCOUVRE LE LIVRE BLANC

bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
Capture d’écran 2019-02-26 à 17.18.00
Téléchargez NOTRE EBOOK - LA DIGITALISATION RH EN 2019

Avec ce document, vous saurez :

  • comment assurer la continuité de l'offre de services face aux évolutions réglementaires (RGPD, PAS, Loi Travail)

  • la gestion des données RH - retour d'expérience de l'équipe RH d'Atos

  • comment font les équipes RH pour améliorer l'expérience collaborateur ;

  • des télétravailleurs aux freelancers, comment assurer la transformation de la relation salarié !

The Digital Road : 3ème édition

Laisser un commentaire

mooc-formation-ligne-ressources-humaines
demo_peopledoc.gif