<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=32847&amp;fmt=gif">

À l'heure où les initiatives sont prises à l'échelle du pays pour réduire l'écart salarial entre hommes et femmes, l'industrie de la technologie est souvent montrée du doigt en la matière. Découvrons pourquoi ainsi que les leviers RH à actionner pour renverser la tendance. Nous avons invité Karina Schulteis, auteure chez Ultimate Software, à parler de ces enjeux, dans le cadre de notre programme de formation en ligne dédié à l'expérience collaborateur.

Un secteur dans lequel les femmes sont sous-représentées

Rappelons tout d'abord qu'il existe un manque de parité dans tous les secteurs d’activité. Alors que les femmes représentent près de la moitié de la population active américaine, celles qui occupent un poste à haute responsabilité ne sont présentes que dans 5% des entreprises du classement Fortune 500. Selon McKinsey & Company, les femmes ont 18% moins de chance d'être promues à des postes de direction - et ce pourcentage est encore plus accablant pour les femmes d'origine étrangère.

Dans le secteur des nouvelles technologies c’est pire... Alors que les femmes représentent 47% de la population active, seulement 28% des emplois dans les logiciels propriétaires sont occupés par des femmes. Selon le rapport Women in Technology Leadership 2017 de la Silicon Valley Bank, 70% des entreprises américaines ne comptent aucune femme dans leur conseil d’administration et plus de la moitié (54%) n’ont pas un seul dirigeant féminin. Les femmes ne détiennent que 5% des startups technologiques.

Ce constat n’est pas seulement préjudiciable pour les femmes qui tentent de se lancer dans la technologie, il l’est également pour l’industrie elle-même. Il est prouvé que la diversité sur le lieu de travail se traduit par une meilleure résolution des problèmes et une meilleure créativité, car les opinions sont plus diversifiées. Cela donne donc accès à une plus grande part de marché et des résultats commerciaux bien plus intéressants. La diversité permet également une meilleure connaissance du marché.

De plus, les femmes prennent la majorité des décisions concernant l’achat à domicile et jouent un rôle de premier plan dans la consommation des technologies. Elles passent plus de temps que les hommes sur les médias sociaux, ont un coût d'acquisition, en tant que cliente, moins élevé que celui des hommes et sont 79% plus susceptibles que les hommes de faire des achats de jeux en ligne.

Sans développeurs féminins, on prend le risque de développer des Apps ou des sites qui ne répondent pas à leurs attentes ou besoins. Donner la priorité à la parité homme-femme est éthique, et aussi très bon pour les affaires.


Parité : où cela commence, pour les RH ?

Vous souhaitez changer la tendance ? Voici trois mesures qui peuvent vous aider à améliorer l’équité entre les sexes dans le monde professionnel et notamment dans le secteur des nouvelles technologies :

  1. Adapter son discours auprès des talents féminins. Cela commence par la première étape du recrutement : la description du poste. Des études montrent que la rédaction des annonces attirent un genre plus que l'autre en fonction des termes utilisés.  (A Company I Can Trust? Organizational Lay Theories Moderate Stereotype Threat for Women Katherine T. U. Emerson, Mary C. Murphy)
  2. Vérifiez votre politique de rémunération. En plus d’examiner la structure globale des rémunérations, il est essentiel d’assurer la cohérence des politiques relatives aux rémunérations à l'embauche, des primes de mérite et des promotions. L’équité salariale commence avec l’offre d’emploi, mais elle est confrontée à une série de freins et contrepoids qui se produisent tout au long du cycle de carrière. Bien que les Ressources Humaines ne soient pas les seules responsables de ces politiques, il incombe à leurs équipes de s’assurer que les gestionnaires comprennent comment évaluer et promouvoir les employés de manière équitable et d’évaluer de manière cohérente les notations de performance et de mérite.
  3. Encourager le mentorat. Des études montrent que les personnes qui participent à des programmes de mentorat ont tendance à obtenir des salaires plus élevés, des promotions plus fréquentes. De plus ce système permet un roulement du personnel moins élevé et une plus grande satisfaction au travail que leurs pairs non enracinés. Là encore, il existe une différence entre les sexes, les femmes ayant tendance à bénéficier davantage du mentorat que les hommes. Mais elles semblent aussi en avoir davantage besoin en raison des obstacles accrus à l’avancement.

Comme beaucoup d’autres secteurs, le monde de la technologie doit encore faire des progrès concernant la parité homme/femme au sein des entreprises. Ce domaine en plein essor pourrait permettre aux femmes de s’imposer sur le marché, portées par la complémentarité de profils à la fois techniques et collaboratifs.

 

Inscrivez-vous à notre nouveau mooc "Expérience collaborateur : votre relation commence ici" pour un programme de contenus dédiés aux RH conçus et rédigés par nos experts, le tout directement dans votre boîte mail !

MOOC EXPÉRIENCE COLLABORATEUR  VOIR LE PROGRAMME ET S'INSCRIRE

 

Article publié initialement sur le blog de notre maison-mère Ultimate Software et traduit par Steffi Thomasse.

 

bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
Capture d’écran 2019-02-26 à 17.18.00
Téléchargez NOTRE EBOOK - LA DIGTIALISATION RH EN 2019

Avec ce document, vous saurez :

  • comment assurer la continuité de l'offre de services face aux évolutions réglementaires (RGPD, PAS, Loi Travail)

  • la gestion des données RH - retour d'expérience de l'équipe RH d'Atos

  • comment font les équipes RH pour améliorer l'expérience collaborateur ;

  • des télétravailleurs aux freelancers, comment assurer la transformation de la relation salarié !

The Digital Road - 3ème édition

Laisser un commentaire

mooc-formation-ligne-ressources-humaines
demo_peopledoc.gif