Le sport en entreprise, on en parle ? POINT.P a communiqué sur la signature d’un double accord de partenariat, avec la Ligue de Football Professionnel (Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 BKT), la Fédération Française de Football (D1 Arkema) mais aussi de son dispositif de sport en entreprise « Tous Athlètes POINT.P ». Une démarche globale fondée sur la conviction que la diffusion d’une culture sport auprès de ses 11 500 collaborateurs, qui favorise l’activité physique et sportive, et améliore la qualité de vie au travail, rejaillit sur les performances et l’attractivité de l’entreprise.

Le bien-être physique et mental, un enjeu RH de taille

📖 Voir Glossaire : Marque employeur

Diffuser une culture sport au sein de leur réseau, s’engager dans une démarche d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail (QVT), sont les leviers qui rendent Point.P plus efficace et sa marque employeur plus attractive. L'objectif est de donner du plaisir à travailler ensemble au sein de ce collectif, afin d'accroître la rétention des talents

L’occasion également de nourrir sa dimension humaine et son relationnel de proximité avec ses clients (professionnels et particuliers), grâce aux 52 équipes réparties sur le territoire.

Améliorer la qualité de vie au travail à travers le sport accessible à tous

Promouvoir et développer la pratique d’une activité physique et sportive auprès de ses collaborateurs répond à une préoccupation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise qu’au sein de l’entreprise on limite les temps passés en position assise ou couchée et qu’on favorise la pratique d’une APS.

Les entreprises prennent de plus en plus conscience de leur responsabilité en matière de qualité de vie au travail et de bien-être de leurs collaborateurs. Se préoccuper de la santé, de la forme et du bien-être de ses collaborateurs c’est aussi se préoccuper des bonnes performances de son entreprise. C’est également renforcer l’attractivité de sa marque employeur, pour attirer et fidéliser les talents.

Point P - productivité sport

Car un salarié en forme, est un salarié plus performant. L’aider à entretenir son capital santé, mais aussi à prévenir les risques tant de nature physique que physiologique, permet de faire gagner l’organisation collective en efficacité. D'ailleurs, les mauvaises postures et la sédentarité génèrent les troubles musculo-squelettiques (TMS) et représentent 87% des maladies professionnelles (étude INRS santé et sécurité au travail - Mars 2018.).

"Notre cible sont les collaborateurs, l'objectif c'est de leur permettre de se sentir bien, physiquement et mentalement. Notre programme sportif ne propose pas de compétition. Nous souhaitons rendre la pratique du sport accessible à tous. Ces challenges ont un côté ludique mais aussi solidaire car la somme des points engendrés par les collaborateurs, est transformée sous forme d'euros et récoltée pour faire un don à une association." Genevève Thiaucourt, Directrice Médicale et Santé au Travail, Groupe Saint Gobain

DES COLLABORATEURS PERFORMANTS  : 192 622 km parcourus lors du second challenge en mars 2021, 304 906 km parcourus lors du troisième challenge en octobre 2021.

DES COLLABORATEURS SATISFAITS  : plus de 90% des participants souhaitent participer à un nouveau challenge (étude interne à l’issue de chaque challenge).

DES COLLABORATEURS SOLIDAIRES : 6868€ ont été reversés à Soutiens ton Club, au bénéfice du sport amateur à l’issue du 1er challenge, et près de 20 000 € d’équipements sportifs seront distribués aux clubs de football amateurs en difficulté grâce à la performance collective des salariés sur le challenge de septembre 2021

L'entreprise propose également des réveils musculaires aux collaborateurs avant de commencer leur journée de travail. Dans le bâtiment, l'artisanat et le négoce, les métiers étant physiques et se passant dans des conditions parfois difficiles cela leur permet de se mettre dans les meilleurs dispositions pour travailler.

 

Point P - bénéfice Sport

 

Quand les sportifs de haut niveau deviennent ambassadeurs et salariés chez Point.P

Afin de soutenir les sportifs amateurs, l'entreprise a signé des contrats d'image, des conventions d'insertion professionnelle et accompagne aussi les sportifs dans leur vie après le sport, via notamment un projet de reconversion. Parmi eux :

Anne-Laure Florentin (Karaté) : elle a vu sa carrière s’arrêter brutalement des suites de la Covid-19. Triple championne d’Europe de karaté, la jeune diplômée de l’école de Management de Grenoble étudie les opportunités de reconversion au sein de la société. Anne-Laure transmet également son énergie à l’ensemble des collaborateurs de l’Enseigne via le programme sport en entreprise.

Jordan Broisin (handiski) : il performe en ski alpin handisport, il est aussi salarié de l’entreprise depuis 2019 en tant que chargé de missions marketing, grâce à une Convention d’Insertion Professionnelle. Cette convention permet au triple champion de France de Super-G et ski cross (catégorie debout – LW¼) de préparer les prochains Jeux Paralympiques d’hiver de Pékin dans les meilleures conditions, grâce à son contrat sur mesure. Cela lui offre stabilité.

Alexis Hanquiquant (para triathlon) : récent médaillé d’or paralympique de para triathlon (catégorie PTS.) lors des Jeux de Tokyo, il a le regard tourné vers Paris, avec pour objectif de réitérer sa performance devant son public et de marquer encore un peu plus l’histoire du sport français. Expert des métiers du bâtiment, Alexis comprend bien l’activité de l’entreprise. En retour, POINT.P a décidé de renouveler son accompagnement.

Leur présence apporte localement, auprès des équipes qui suivent les athlètes dans ses challenges sportifs, et cela engendre une émotion collective, tous les collaborateurs suivent leurs exploits lors des compétitions.

La vision de Nicolas Godet, Directeur Général POINT.P, Directeur Général Adjoint SGDB France.

Qu’est-ce que l’engagement ? Quelle est votre vision de la bonne expérience collaborateur ?

NICOLAS GODET :

Tous les ans nous mesurons l’engagement des collaborateurs à travers une enquête d'une cinquantaine de questions, qui peuvent être : "Avez-vous eu un entretien avec votre manager ?" "Recevez-vous des feedbacks qu’ils soient positifs ou négatifs ?" "Avez-vous un plan de carrière qui vous soit clairement expliqué ?" Etc. On se permet une question clé : "Recommanderiez-vous à un proche de travailler chez Point.P ?" Les résultats sont globalement favorables et progressent année après année parce que nous les prenons très au sérieux. Nous mesurons et grâce à cela, nous progressons.

Comment adressez-vous les différentes populations ? Entre celles au siège, en agences, etc. Comment les garder motiver et maintenir un niveau de satisfaction ?

NICOLAS GODET :

l est important d’inclure toutes les populations, qu’il n’y en ait pas une qui soit écartée. On fait très attention aux populations qui sont le moins dans l’agence, par exemple, les chauffeurs de camion qui partent toute la journée, les commerciaux itinérants… Nous vérifions qu’elles ont bien le soutien managérial qu’elles méritent. On a mis en place des rituels managériaux, c'est à dire qu'on accompagne les responsables dans les rituels qu’ils doivent utiliser pour qu'aucun collaborateur ne se retrouve derrière, que ce soit en agence ou au siège.

 
L'égalité femmes-hommes dans un secteur traditionnellement masculin

L'entreprise souhaite également accélérer sur le chemin de l’égalité femmes – hommes, dans un secteur d’activité qui est en retard en terme de mixité et de féminisation de ses effectifs. En effet, les métiers de l’artisanat, le bâtiment ou le négoce qui sont ouverts à tous et à toutes, comptent seulement 11 % des femmes à travers le monde - 25 % chez POINT.P.  "Force est de constater que les femmes restent sous-représentées au sein des effectifs d’un secteur traditionnellement masculin et où la force physique semblait un prérequis et une réalité indépassable. Or, cette réalité a changé. Aujourd’hui, dans la construction et le négoce, la contribution des femmes devient centrale et aucun métier aujourd’hui ne leur est fermé, si ce n’est par une force des habitudes." Nicolas Godet, Directeur Général POINT.P, Directeur Général Adjoint SGDB France.

 

Un tiers déclare changer de service ou démissionner plutôt que d'exprimer ses préoccupations au travail ! Le Workforce Institute, livre une nouvelle étude qui fera date : Voice of Employee : quand l'écoute de vos collaborateurs corrobore avec les résultats de l'entreprise. Pour découvrir l'ensemble des résultats de cette enquête menée cliquez ci-dessous.

DÉCOUVRIR L'ETUDE "LES VOIX DES COLLABORATEURS"

bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
standard-visuel
Les étapes à suivre pour mener un projet
de digitalisation RH

Quelles sont les étapes clés à ne pas manquer ? Dans cet ebook, découvrez :

  • Les objectifs de votre projet

  • L'organisation à mettre en place

  • Le pilotage du projet

  • La mesure de votre progression et de vos succès

Je télécharge l'ebook

Laisser un commentaire

mooc-formation-ligne-ressources-humaines
demo_peopledoc.gif