L'intelligence artificielle appliquée aux ressources humaines fait couler beaucoup d'encre, générant à la fois suspicion et enthousiasme. En effet, un quart des DRH craint qu'elle ne déshumanise leur métier. Quand une majorité voit en elle des opportunités : celles d'optimiser les processus RH, d'automatiser des tâches répétitives et chronophages (enquête 2019 Axys Consultants) et de se consacrer ainsi aux missions à forte valeur ajoutée comme l'amélioration de l'expérience collaborateur.

 

Les enjeux pour la fonction RH sont clairs : être en mesure d'exploiter les données massives RH et de les analyser afin de gagner du temps et de prendre des décisions stratégiques.

 

Comment l'exploitation de la Data RH contribue à l'amélioration de l'offre de services RH et des performances RH ? Comment l'intelligence artificielle permet de créer une DRH augmentée au sein des organisations ? Quelles sont les applications concrètes de l'IA au sein de la fonction RH ? Qu'en est-il de la protection des données ? Et de la montée en compétence des équipes RH sur les volets Data, Analytics et IA ?

 

Au commencement, il y avait la Data !

Parce qu’elle appuie, facilite et accélère les décisions, l’analyse des données est au cœur des enjeux des organisations. Pour autant, la moitié des entreprises exploite à peine 25 % des données qu’elles collectent d’après une étude réalisée en 2018 par PwC et L’Usine digitale. Sans surprise, elles s’en servent surtout pour optimiser leur efficacité opérationnelle, leur expérience client ou encore la gestion des risques et la conformité.

« L’analyse de la data au profit du développement et de la stratégie de l’entreprise a commencé au sein de la direction financière. Elle a ensuite évolué rapidement au marketing et au commerce avant de devenir un élément indispensable à la bonne gestion des ressources humaines », explique David Mauté, Product Marketing Manager Payroll & HR chez Sage. Et de préciser : « Malgré un accès plus tardif à l’analyse de la data et en conséquence une maturité moindre versus d’autres services de l’entreprise, nous constatons une montée en puissance significative de l’analyse de la donnée RH et un nombre accru de recommandations stratégiques issues de l’exploitation et de la bonne analyse des données. »

Si les desseins en matière d’analyse des données RH varient d’une entité à l’autre, les usages clés tournent autour du recrutement, de l’onboarding, de la gestion des talents et de l’expérience collaborateur. La data permet aux RH de quantifier leurs résultats. Mais pour gagner en efficience et en pertience, encore faut-il travailler sur des informations correctes et mises à jour. Or, les RH ont un vrai souci, et ce depuis longtemps, sur la qualité de leurs données.

Alors, comment rester dans la course à la data ? Il apparaît nécessaire de :

  • mettre en place une gouvernance autour de la data RH. Rappelons qu’à peine 47 % des responsables utilisent des données ou des indicateurs, quels qu’ils soient, pour prendre leurs décisions en matière de salaire ou de promotion par exemple.
  • Mettre la data au centre de l’organisation.
  • Mixer data et intelligence artificielle.


Améliorer la qualité de votre service RH grâce à la donnée

  JE DÉCOUVRE LE WEBINAR

 

La puissance de l’intelligence artificielle au service de la fonction RH

Face à un volume de données de plus en plus conséquent, il devient vital d’associer intelligence artificielle et data RH. Selon Rémi Malenfant, Directeur de l’innovation RH et de l’expérience client chez UKG, « l’IA, le machine-learning et les algorithmes peuvent vraiment nous aider à passer au niveau supérieur et à mieux servir les employés et l'entreprise ». D’après une étude d’Axys Consultants, 75 % des DRH se disent d’ailleurs bien informés des avantages que pourraient leur apporter l’IA :

  • simplification et optimisation de la gestion administrative des RH en automatisant les tâches (payes, congés…) (86 %) ;
  • gestion par les collaborateurs de leurs congés, carrière, formation… et donner un feed-back sur l’entreprise grâce à un assistant personnel (78 %) ;
  • amélioration du matching entre les candidats et les postes à pourvoir (77 %).
D’après le Baromètre 2020 : les RH au quotidien des éditions Tissot, 73 % des professionnels RH consacrent au moins la moitié de leur temps de travail à la réalisation de tâches administratives, alors qu’ils souhaiteraient se concentrer sur des sujets prioritaires comme l’amélioration de la qualité de vie au travail (QVT), la formation ou encore la gestion des carrières.

De nouvelles technologies appliquées aux RH ont la capacité de libérer les équipes RH des tâches chronophages et répétitives. Par exemple, l’automatisation robotique des processus (RPA) s’intègre peu à peu dans les départements RH et facilite la création de documents ou encore la mise à jour des informations pour la paie.

Il est important de souligner que l’IA n’a pas vocation à remplacer les professionnels RH, mais à leur faciliter le quotidien. Le but est « de réussir à fournir une assistance virtuelle à nos utilisateurs afin qu’ils puissent se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et gérer les problématiques humaines », précise Sarah Diot-Girard, Data Scientist chez UKG.

Découvrez comment l’automatisation des processus RH a changé le quotidien de l’équipe RH d’Unilever.

 

 

Big Data et RH : mirage ou réalité ?

  JE DÉCOUVRE L'EBOOK

Face à l’IA et au Big Data, comment accompagner les équipes RH et les collaborateurs ?

S’il est vrai qu’il existe un enjeu autour de l’analyse de la data, il est également juste de rappeler le défi que représente la protection des données. Afin que l’entreprise reste en conformité, il convient de responsabiliser chaque acteur de l’organisation. Robin Sendrow, HR Compliance Assist Manager chez UKG partage trois astuces pour sensibiliser les collaborateurs :

  • planifier des sessions régulières d’information et de formation ;
  • assurer une veille des évolutions réglementaires afin de rester à la page ;
  • améliorer la collaboration entre les services pour identifier les données « cachées » et savoir quelles sont les personnes qui – en dehors du service RH – ont accès aux données des collaborateurs.

La fonction RH doit notamment travailler main dans la main avec la DSI pour accompagner le projet de transformation digitale RH. Or, si ces deux départements sont alignés sur le partage d’information et la nécessité de mieux exploiter les données massives, ils peuvent avoir des difficultés de communication, en particulier sur les aspects techniques.

Notre dictionnaire du langage DSI peut se révéler un atout non négligeable. 

Mythes, légendes et réalités de l’IA appliquée aux RH

  JE DÉCOUVRE LA MASTERCLASS

La fonction RH en mode reboot : redémarrage en cours...

Modes et espaces de travail, expérience collaborateur, engagement, management... La transformation digitale des organisations s'accélère et la fonction RH demeure au coeur de ces changements. Comment le digital et les nouvelles technologies permettent aux RH de relever les défis du Future of work ? Découvrez notre série de vidéos à la demande sur la transformation digitale RH !

 

  J'ACCÈDE AUX VIDEOS