Grande démission : collaborateurs boomerang et réonboarding

Comment organiser le retour d’un salarié revenu après avoir quitté l’entreprise ? L’un des avantages souvent avancés pour le recrutement de ces collaborateurs dits « boomerang » est le fait qu’ils connaissent déjà l’entreprise, et que leur adaptation en serait facilitée. Mais ce n’est pas une raison pour négliger leur onboarding ! Au contraire, la qualité et la pertinence du « réonboarding » conditionnent en grande partie la réussite de ce nouveau départ, pour le collaborateur comme pour l’entreprise.

Digital Workplace : les attentes des seniors

Après avoir évoqué dans une première partie la Gen Z au travail dans l’entreprise digitalisée, tournons-nous dans cette seconde partie vers les seniors. Quelles sont leurs attentes par rapport au travail ? Sont-ils dépassés par les nouveaux outils ? Ont-ils besoin de formation – et en ont-ils envie ? Alors que les 50-64 ans représentent 35% de la population en âge de travailler (selon les chiffres de l’Insee), ces questions prennent une importance toute particulière. Nous faisons le point sur les données récentes disponibles, et nous nous permettons d’esquisser une typologie.

Expérience collaborateur : personnalisation vs équité

Les évolutions de la société engendrent des attentes nouvelles de la part des collaborateurs. Entre les aspirations individuelles et la nécessité de servir le collectif, la fonction RH cherche sa voie. Aussi, il n’est pas étonnant que la notion de leadership éthique interroge les professionnels RH : de quoi parle-t-on ? Quelles sont les pratiques à mettre en place ? Romain Lavaud, responsable Projets et Marketing RH chez Derichebourg Multiservices, a partagé sa vision lors d’un webinar organisé par l’ANDRH et UKG. On fait le point sur les moments clés de son intervention.

La personnalisation annoncée de l’Expérience collaborateur

« L’hyperpersonnalisation de l’Expérience collaborateur : une révolution digitale ? » Pour répondre à cette question, UKG a organisé une table ronde avec Dino Vinagre, HRIS Project manager chez Ataway, Léa Binet-Ferté et Julien Grosbois, respectivement Directrice générale adjointe et Chef de projet chez Great Place To Work, ainsi que Luc Bretones, organisateur du NextGen Enterprise Summit. Que signifie concrètement la personnalisation de la relation employeur-collaborateur ? « Le collaborateur est roi », une formule bientôt d’actualité dans les entreprises ? Quelles sont les bonnes pratiques ? Entre personnalisation de l’Expérience collaborateur et équité, où placer le curseur ? Quel rôle joue la transformation digitale ? Retour sur les réflexions et feedbacks clés de cette matinée.

Dirigeants, 3 raisons d’adopter une gestion agile de la conformité RH

« Le droit à l’erreur devrait être une réalité pour tout le monde, tout le temps, car je ne sais pas comment on fait pour apprendre si on ne se trompe pas. […] Ce qui est dommage en France, c’est que les RH sont prises dans un carcan de droit social qui nous empêche de faire tellement de choses. Donc notre droit à l’erreur est limité. […] C’est notre difficulté », a déclaré Anne Vonbank, experte de l’Expérience collaborateur chez Crédit Agricole. Découvrez 3 raisons d’adopter sans tarder une gestion agile de la conformité RH.

Gen Z connectée recherche digital workplace désespérement

La génération Z a-t-elle vraiment une approche nouvelle du travail ? Est-elle plus à l’aise avec le digital RH ? Va-t-elle révolutionner les usages ? À l’inverse, les seniors sont-ils dépassés et voués à s’essouffler derrière l’innovation technologique en attendant la retraite ? Jeunes et seniors sont-ils les deux extrémités d’un continuum allant de la suradaptation à l’inadaptation ? Il n’est pas facile de faire la part du cliché et de l’observation sur ces questions, pourtant cruciales en matière de management des ressources humaines, d’accompagnement du changement et de choix de solutions digitales. Nous nous proposons d’aborder le sujet en deux parties. Ce premier article se focalise sur les juniors, le second abordera les seniors.

Le client est roi. Le collaborateur aussi ?

Près d’un collaborateur sur deux est prêt à refuser une opportunité professionnelle en adéquation avec ses compétences si l’entreprise en question ne propose pas de flexibilité dans l’organisation du travail. 67 % des collaborateurs refuseraient une offre d’emploi si l’activité de l’entreprise n’était pas alignée avec leur éthique (étude Robert Half – 2022). Les (nouvelles) attentes des collaborateurs s’étalent régulièrement à la Une des magazines BtoB comme BtoC. Pour l’entreprise, y répondre ou pas, telle est la question. On fait le point !