<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=32847&amp;fmt=gif">

Qui sont les talents qui se cachent derrière PeopleDoc ? Qui sont les membres de nos équipes ? Quels sont leurs métiers ? Nous allons à leur rencontre pour vous faire découvrir leur quotidien. Dans cette série d'articles qui vous ouvre les portes de PeopleDoc, nous vous présentons cette semaine : Fatoumata Carrera Macalou et Aurélya Bilard, de l'équipe Marketing, arrivées dans l'entreprise pendant le confinement et qui ont vécu un onbaording ... à distance ! 

Fatoumata et Aurélya : un onboarding à distance

Fatoumata et Aurélya ont intégré l'équipe Marketing Western Europe de PeopleDoc, respectivement en Avril et en Mai, c'est à dire durant la période de confinement. Les équipes RH de PeopleDoc avaient prévu un onboarding digital pour remplacer l'onboarding physique réalisé habituellement sur une semaine. Comment ont-elles vécu cette arrivée et cette intégration dans l'entreprise ? Nous leur avons posé la question ! 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

 

Aurélya Bilard carréAurélya Bilard : je m'appelle Aurélya Bilard et je suis Content Marketer au sein de l'équipe marketing Western Europe de PeopleDoc depuis début mai. En tant que Content Marketer, je rédige des articles (vous pouvez d'ailleurs en lire certains en vous abonnant à ce blog !) sur la digitalisation RH, la transformation des entreprises, la conduite du changement... Le but étant de pouvoir répondre clairement à toutes les problématiques RH de nos cibles à travers ces contenus.

Fatoumata Carrera Macalou Carré

Fatoumata Carrera Macalou : je suis Fatoumata Carrera Macalou, BDR (Business Development Representative) France chez PeopleDoc depuis début avril. Je travaille donc dans la même équipe qu'Aurélya. En tant que BDR, je suis en quelque sorte le médiateur entre les prospects et les experts de PeopleDoc. Je suis la première personne à qui nos cibles vont parler et mon objectif est de leur fixer un premier rendez-vous.

 

Vous avez rejoint PeopleDoc en pleine crise du COVID-19, comment s'est passée votre arrivée ? 

Fatoumata : dans un premier temps, j'étais assez angoissée ! La situation était inédite et je ne savais pas à quoi m'attendre. J'ai même eu peur que mon contrat soit remis en cause vu la situation, mais ma manager m'a rapidement rassurée et m'a expliqué comment allait se dérouler mon arrivée. Ce qui était un peu étrange, c'est que je n'ai rencontré personne en face à face tout au long de mon recrutement. Tout s'est fait à distance, j'ai passé l'ensemble de mes entretiens par vidéo conférence ! Mais tout s'est très bien passé.

Aurélya : Lorsque le Covid-19 est arrivé je me suis aussi demandé si mon recrutement n'allait pas être remis en question, mais comme Fatoumata, ma manager m'a rapidement rassurée. J'ai très rapidement reçu un mail de confirmation avec les dates de l'onboarding. Tout s'est passé comme prévu, la seule différence c'est que ça s'est fait à distance. J'étais assez confiante sur le fait de travailler depuis chez moi dans un premier temps, seulement j'étais persuadée que cette situation durerait 2 ou 3 semaines, pas 3 mois ! 

 

Avez-vous aussi fait l'offboarding de votre précédente entreprise à distance ? 

Aurelya : moi je l'ai fait ! Ca s'est bien passé également, j'en ai même fait un article sur LinkedIn. On avait tout prévu à l'avance et j'ai simplement continué à suivre ma feuille de route durant le confinement. Je savais tout ce que j'avais à faire avant de partir. Mais c'est sûr que ça laisse un sentiment un peu étrange de quitter un emploi de cette manière ! 

 

Comment s'est passée votre relation avec les RH dans ce contexte particulier ? 

Aurelya : la partie administrative de notre onboarding s'est faite via la plateforme PeopleDoc bien sûr. Au début, c'était assez étrange pour moi ! Je connaissais les bulletins de paie dématérialisés mais pas la signature électronique par exemple. J'ai trouvé ça génial ! On a pu tout faire à distance sans que ça ne pose de problème, tout était intuitif et clair, j'ai eu l'impression de faire un bond dans le futur. Le fait de n'interagir avec les RH que lorsque c'était nécessaire, que j'avais des questions ou que j'ai du ajouter un avenant à mon contrat par exemple, ne m'a pas du tout dérangé. 

Fatoumata :  comme a dit Aurélya, j'ai beaucoup aimé utiliser la plateforme de chez moi. Je pouvais prendre des photos et envoyer mes documents facilement. Parfois quand on arrive dans une entreprise, on passe le jour de notre arrivée à signer des documents sans fin. Là, j'ai pu tout faire depuis chez moi et en 15 minutes c'était bouclé ! Et de la même façon, quand j'ai du contacter les RH, j'ai pu le faire facilement, via Slack notamment. 

 

Racontez-nous comment s'est déroulé la semaine d'onboarding ! 

Aurelya : dans un premier temps il y a eu la réception du matériel et du programme de l'onboarding pour la première semaine. Nous avons reçu un véritable programme détaillé avec les horaires, les noms des intervenants, ce qu'ils allaient nous présenter ... c'était très rassurant. 

Fatoumata : l'onboarding en tant que tel, avec tous les nouveaux arrivants, je ne l'ai eu qu'au bout de deux semaines. Durant ces deux semaines j'ai été bien accompagnée par ma manager, ma team lead et mon équipe. J'ai rencontré et échangé avec tout le monde, de façon virtuelle certes, mais cela m'a déjà permis de m'intégrer dans l'entreprise et de me sentir bien plus rassurée. J'ai pu avoir des trainings propres à ma fonction et des présentations des outils. Ensuite, j'ai participé à la semaine d'onboarding général. On a eu des présentations de toutes les équipes de l'entreprise, on en a appris plus sur le fonctionnement de l'organisation, son histoire, ses valeurs, etc. Puis on a assisté à une formation et des démos sur l'outils. C'était intense mais très intéressant et nécessaire pour une bonne intégration

Aurelya : tout comme Fatoumata, j'ai trouvé la semaine intense mais très intéressante. Je sais que les RH ont pu adapter à cette situation inédite, l'onboarding qui se fait généralement en présentiel et j'ai trouvé ça génial. La première partie avec les présentations sur l'entreprise et ses équipes nous ont permis d'avoir une véritable vue d'ensemble. La seconde partie avec la formation sur l'outil était également très utile. Personnellement, c'est en partie ce que j'étais venu chercher en rejoignant PeopleDoc : savoir comment ça se passait au coeur de la solution RH !

Fatoumata : la seule chose qui était un peu dommage, c'est que forcément à distance, on n'avait moins de possibilités pour se parler entre onboardés. Cependant, la semaine était quand même très interactive. Lors de la formation produit par exemple, on avait plein de petits exercices à faire en même temps que les formateurs. On n'a vraiment pas eu le temps de s'ennuyer ! 

Aurelya : Il n'y a pas eu de speaker durant cette semaine qui s'est contenté de faire un monologue. Même si tu as décroché quelques minutes, parce que c'est inévitable que tu sois à distance ou pas d'ailleurs, il y a forcément une question, une sollicitation, une demande de participation qui te permet de revenir au sujet. 

Nous étions assez impressionnés par ce qui avait pu être organisé et par la manière dont cela s'est déroulé. Tout était fait au niveau des speakers, de l'emploi du temps, pour que ça puisse coller avec leur emploi du temps et le notre sans que ce soit désagréable pour qui que ce soit. Nous ne sommes vraiment pas restés indifférents face au travail de préparation. 

 

Qu'est ce qui vous a paru différent du fait d'être  à distance ? 

Aurelya : en ce qui me concerne, ça m'a obligé à me dépasser et à sortir de ma zone de confort. Je suis quelqu'un qui dans un premier temps, observe beaucoup. Je sais que si on avait été en présentiel, j'aurais  posé des questions, discuté avec les speakers après les présentations. Je ne l'aurais pas fait devant les autres. Dans cette configuration inédite, j'ai été obligée d'intervenir et de poser mes questions. J'ai posé moins de questions que si on avait pu être en face à face mais en même temps je suis plus intervenue devant les autres onboardés ! 

Fatoumata : je suis tout à fait d'accord avec Aurélya ! C'était à peu près la même chose pour moi. Ce qui était super, en revanche, c'est qu'on était tous ensemble. Il n'y avait pas de groupes qui se sont formés ou autre, quand on avait quelques moments pour se parler entre onboardés, on parlait forcément tous ensemble. 

 

Est-ce ce à quoi vous vous attendiez ? 

Fatoumata : je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. C'était tout à fait nouveau pour moi d'avoir un onboarding organisé de cette façon et encore plus un onboarding digital, 100% à distance ! J'ai vraiment apprécié, et ça m'a permis de me dépasser, de parler un peu avec tout le monde et d'essayer de connaître les gens, ce que je n'aurais pas fait s'il n'y en avait pas eu. 

Aurelya : de la même façon, je n'avais jamais fait d'onboarding à distance, ni un onboarding aussi poussé d'ailleurs ! Généralement il s'agissait plutôt de one-to-one avec l'équipe que j'allais rejoindre et des équipes proches mais très peu de rencontres avec des personnes au delà de ce cercle. J'ai déjà eu également l'onboarding "classique" qui se fait dans plein d'entreprises où tu te contentes de passer de bureaux en bureaux sur une matinée. Et généralement à la fin, tu te souviens de personnes ! J'étais contente qu'ici ce soit aussi complet.

 

Comment s'est passée la rencontre (virtuelle) avec votre équipe ?

Fatoumata : très bien ! La rencontre et l'intégration se sont très bien déroulées. Après la semaine d'onboarding général, je me suis sentie très bien entourée et soutenue. Même si je suis chez moi derrière mon écran, à aucun moment je ne me suis sentie seule. Toute l'équipe s'est montrée disponible, j'ai beaucoup aimé le fait que chacun ait pris le temps de me rencontrer, d'apprendre à me connaître ... Ca m'a aussi permis de savoir ce qu'ils faisaient au quotidien et comment on allait être amené à travailler ensemble. 

Aurelya : c'est la même chose pour moi ! Les échanges étaient super. J'ai été impressionnée par le fait que tous mes collègues prennent le temps d'échanger avec moi. Il a aussi fallu que je me remette à l'anglais, je n'avais pas l'habitude de travailler dans un contexte international auparavant et même mes collègues étrangers ont été très patients !

 

Comment vivez-vous le télétravail ? 

Fatoumata : pour ma part, ce n'est pas la première fois que je télétravaille. J'avais eu besoin d'un petit temps pour m'adapter, mais aujourd'hui je suis assez organisée et j'apprécie cette façon de travailler. Le travail à distance ne me pose donc pas de problème. 

Aurelya : c'est la même chose pour moi. J'ai été indépendante pendant longtemps, je travaillais de chez moi en tant que pigiste et dans mon dernier emploi salarié, on pratiquait pas mal le télétravail. On y a eu recours notamment pendant les grèves en fin d'année ! Mais c'est vrai que je ne m'attendais pas à ce que cette situation dure si longtemps. Au bout d'un moment, ça devient un peu pesant, surtout le fait de ne pas pouvoir voir mes collègues en face à face au quotidien. 

 

Qu'est ce que vous attendez avec le plus d'impatience ? 

Fatoumata : rencontrer tout le monde ! Rencontrer tout le monde physiquement et voir comment sont mes collègues dans la réalité ! On m'a aussi beaucoup parlé des bureaux, j'ai hâte de pouvoir les voir et de pouvoir évoluer dedans. 

Aurelya : la même chose pour moi, rencontrer mes collègues de l'équipe marketing et tous les autres, pouvoir me balader dans les locaux, papoter à la machine à café, manger avec tout le monde : ce qu'on est sensé pouvoir faire au quotidien !

 

Retrouvez toutes les interviews des membres de nos équipes en cliquant ici ! Claire Genoux, Data Analyst, Bertrand Bonnesoeur et Benjamin Piscart, Coachs Agile, Lara Coudin, Office manager, Thibaut Decaudain, manager de l'équipe PeopleDoc Next, Selma Chauvin, VP International Marketing ou encore Pablo Seminario, SRE Manager, vous parle de leur métier et de leur quotidien chez PeopleDoc ! 

 

bg-img-form3.png

Abonnez-vous à notre newsletter

Tous les jeudis, recevez directement dans votre boîte mail nos derniers articles !

bg-img19.jpg
Capture d’écran 2019-02-26 à 17.18.00
Téléchargez NOTRE EBOOK - LA DIGTIALISATION RH EN 2019

Avec ce document, vous saurez :

  • comment assurer la continuité de l'offre de services face aux évolutions réglementaires (RGPD, PAS, Loi Travail)

  • la gestion des données RH - retour d'expérience de l'équipe RH d'Atos

  • comment font les équipes RH pour améliorer l'expérience collaborateur ;

  • des télétravailleurs aux freelancers, comment assurer la transformation de la relation salarié !

The Digital Road : 3ème édition

Laisser un commentaire

FR18-Global-compliance-RGPD-minisite.png
demo_peopledoc.gif